Église Sainte-Madeleine et Saint-Denis de Bornel

> > >



L’église Sainte-Madeleine et Saint-Denis de Bornel est inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1927. Sa partie la plus ancienne, le chœur, date du XIIème siècle mais sa construction s’est poursuivie aux XIIIème, XVIème et XVIIIème siècles. L’édifice a fait l’objet de plusieurs campagnes de restauration. Ainsi dès les années 1950 d’importants travaux ont permis de consolider les murs de l’église grâce à la reprise des fondations et à la reconstruction des contreforts. En 1996, des travaux de toiture et de consolidation de la charpente ont été réalisés mais l’intérieur de l’édifice restait dans un très mauvais état. Les voûtes étaient affaiblies par l’écartement de leur support et les voûtains perdaient leurs pierres.
C’est à ce stade et dans le cadre de son « Opération Patrimoine » que la Communauté de Communes des Sablons en accord avec la mairie de Bornel, a décidé de reprendre la restauration de l’église Sainte Madeleine et Saint Denis.

Dans un premier temps, pour assainir l’édifice et évacuer l’humidité des murs, un système de chauffage permanent a été installé par le sol. En maintenant une température constante de 8 à 10 degrés, il permet d’éviter la condensation sur les murs et d’éliminer l’humidité. Le complément de confort est assuré par des appareils électriques à chauffage rayonnant.

Ensuite, pour consolider les voûtes on a procédé de deux façons. Dans la chapelle sud, l’écartement des murs avait aplati la courbe des arcs il a donc fallu les reconstruire ; dans la chapelle nord, les courbes étaient encore régulières, les travaux ont donc uniquement consisté en leur consolidation. Les plafonds de la nef et des rampants des bas-côtés ont été refaits en bois. La travée ouest a été couverte d’une voûte pour permettre le dégagement de la baie de la façade et laisser voir la qualité de la charpente.
Les sols, les maçonneries intérieures et l’estrade de l’autel ont également été refaits. Une porte a été créée sur le côté nord de l’édifice. Les vitraux ont été soigneusement restaurés et une verrière de la chapelle sud anormalement montée dans un châssis en bois a été remplacée par une nouvelle verrière placée convenablement dans la baie.

Ce sont des travaux considérables de restauration et de mise en valeur de l’édifice qui ont ainsi été réalisés.

Coût de l'opération : 1 120 000€ H.T. 
Entièrement financés par la Communauté de Communes des Sablons.